Conditions d'accès au maintien de salaire

Il faut être conscient que l'on ne peut pas bénéficier d'un complément de salaire en cas d'arrêt de travail dans toutes les situations et dans tous les corps de métier. Cela va, en effet, dépendre principalement de ces deux critères. Qu'il s'agisse de votre employeur, de la sécurité sociale ou d'une assurance perte de revenus, vous n'aurez pas la possibilité d'en profiter dans tous les cas. Il faut également tenir compte du fait que si vous passez par une mutuelle maintien de salaire, toutes les compagnies n'imposent pas exactement les mêmes conditions pour profiter de ce service.

La protection de votre revenu va dépendre, de ce fait, de plusieurs conditions. L'indemnisation en cas d’arrêt de travail n'est pas systématique et les montants ne sont pas toujours les mêmes non plus. Avant même d'envisager quoi que ce soit en matière d'assurance complément de salaire et pour savoir ce que vous toucherez éventuellement en cas d'arrêt de travail, il est essentiel de tenir compte de ces conditions et d'analyser votre propre situation pour savoir exactement quels sont vos droits en la matière.

Les travailleurs concernés par le complément de salaire ?

Tous les salariés sont, a priori, potentiellement éligibles au maintien de leur salaire concernant les indemnités journalières de la sécurité sociale mais tous les travailleurs ne sont pas concernés de la même manière. C'est un droit qui concerne tous les employés d'une façon générale. Cependant, quand on est un travailleur indépendant par exemple, on n'aura pas les mêmes droits. Parmi ces derniers, on peut également trouver des différences majeures : les droits ne sont pas identiques en matière de maintien de salaire lorsque l'on est libéral ou entrepreneur individuel par exemple. Même au sein d'une même société, certaines disparités peuvent exister. Les cadres ainsi que les fonctionnaires sont considérés comme des cas particuliers.

Les situations définissent les franchises

Les différentes rémunérations possibles dépendent de la situation dans laquelle vous vous retrouvez : maladie, hospitalisation, accident de travail ou accident survenu sur le trajet, maternité, congés payés ... Situations qui entrainent des différences dans la manière dont vous serez indemnisé, il est donc nécessaire de bien définir les franchises à privilégier. Pour faire vos calculs, pensez donc à tenir compte des différentes situations concernées, pour comprendre comment fonctionnent à la fois le régime obligatoire et l'assurance perte de revenus si vous avez souscrit à celle-ci par le biais de votre assureur ou de votre mutuelle.

Besoin d'aide ?